C’EST EN CE MOMENT : Tentez d’observer des Orvets fragiles pour participer à l’Atlas de la Biodiversité Communale !

Atlas de la biodiversité communale : observation des orvets
Publiée le mercredi 13 avril 2022

Bien qu’il n’ait pas de pattes, ce reptile est bien un lézard : il a des paupières et plusieurs rangées d’écailles sous le ventre (ce que n’ont pas les serpents). Il est donc absolument inoffensif et par ailleurs, c’est un animal très fragile. Comme les autres lézards, sa queue se casse très facilement lorsqu’il se sent menacé, mais elle ne repoussera jamais entièrement et formera un moignon de quelques centimètres.

L’Orvet est un animal discret et fouisseur, on le surprend plus qu’on ne l’observe car il s’expose assez peu. Il est plutôt actif à l’aube et au crépuscule et se nourrit d’escargots et de limaces, d’insectes, de larves et autres arthropodes Vous pourrez le trouver dans votre compost, dans le jardin, dans les broussailles, talus et tas divers (bois, pierres ou déchets végétaux). On le dérange souvent en faisant son jardin et en manipulant des pierres plates, des tôles ou des bâches sous lesquelles il se cache et/ou se réchauffe.

Transmettez vos observations pour contribuer à l’Atlas de la Biodiversité Communale : https://framaforms.org/formulaire-de-saisie-des-observations-naturalistes-pour-labc-de-saint-simon-1615296696

Merci de votre participation !

Photo : © Adrien Sprumont